L’IOR, à l’heure de la transparence

Jusqu’alors la banque du Vatican péchait par manque de transparence (pas de site internet, pas de rapport financier), de sorte qu’elle était parfois désignée comme la « banque du monde la plus secrète », bien que les chiffres qui circulaient dans les couloirs concernant son bilan aient fini par être confirmés par les données officielles.
2012
2011
Gestion d’actifs pour tiers
6,3 Mrd EUR
6,2 Mrd EUR
– gestion de portefeuille
3,2 Mrd EUR
2,9 Mrd EUR
– dépôts
3,1 Mrd EUR
3,3 Mrd EUR
Fonds propres
0,8 Mrd EUR
0,7 Mrd EUR
Total actifs sous gestion
7,1 Mrd EUR
6,9 Mrd EUR
Profit net
86,6 Mrd EUR
20,3 Mio EUR
Nombre de clients
18.900
21.134
Employés
114
106
Le bilan fait état de 7,1 Mrd EUR dont 3,1 Mrd EUR de dépôt ce qui est dérisoire en comparaison d’une banque comme la BNP Paribas (1907 Mrd EUR pour 540 Mrd EUR de dépôts). Avec 0,8 Mrd EUR de fonds propres, l’IOR comptabilisait en 2013 plus de 100 fois moins de fonds propres que le même établissement (85 Mrd EUR). Outre l’absence de rapport annuel disponible sur son site, on peut déplorer l’absence de chiffres concernant la rémunération des dirigeants, les engagements pour un développement durable ou solidaire. Mais ne boudons pas notre bonheur et saluons à juste titre cette révolution.

Laisser un commentaire