Liban – La Coopérative libanaise de développement (presentation)

*
Une Coopérative d’Assistance et de Micro – Crédit, Freiner l’exode rurale – Freiner l’émigration, Lutter contre la pauvreté, Encourager le retour des déplacés


Encourager et faciliter la réinsertion des déplacés chrétiens dans leur village d’origine. C’est l’objectif que s’est fixé la Coopérative libanaise de développement (CLD), une structure de microcrédit, fondée en 1992 par une palanquée de notables maronites, réunis autour de Fouad el-Khazen. Et ça marche : En 2014, la CLD a financé les projets de quelque 430 emprunteurs pour une enveloppe totale avoisinant les 2 millions de dollars.

Si elle intervient dans toutes les régions, cette officine de microcrédit se concentre sur les projets (existants ou en voie de création) dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire ou de l’artisanat. En plus de pratiquer un faible taux d’intérêt (6,5 %), alors que la majorité des microcrédits au Liban est octroyée avec des taux gravitant autour de 13 %, cet organisme réserve ses services à une clientèle chrétienne. « Au début, la CLD ne traitait qu’avec les Libanais de confession maronite. Ce critère de sélection s’est ensuite assoupli pour inclure tous les courants du christianisme pratiqués au Liban, ainsi que les ménages mixtes », explique l’avocat Serge Oueiss, qui assure la gestion de la structure depuis 7 ans.

SUITE DE L’ARTICLE 

(Philippe HAGE BOUTROS, 20/04/2015, L’Orient – Le Jour)

Laisser un commentaire