CODOFINE – Position for promoting an international dialogue (2015-02)

The OFCCFO’s Council of Doctrinal Financial Ethics (the “Codofine”) wishes to recall that one of the objectives of the OFCCFO is to organize an international dialogue between the various Christian Financial Players to lead to the development of a harmonized regulatory and doctrinal framework.

Today, it appears that the so-called “Christian” financial activities are flourishing. 
Owing to this constant phenomenon, the OFCCFO proposes to bring together the professionals to set ethical and financial criteria deemed as referential (governance, investment policy, transparency, etc.).

Such a framework would, on the one hand, (i) increase the protection of the Christian Financial Players’ reputation in case of possible abuse and, on the other hand, (ii) improve the visibility of the Christian Financial Players vis-à-vis the public:

(i) Financial behaviors contrary to the Christian values and precepts must be denounced by the Christian Financial Players on the basis of a disclosed charter. This is a question of credibility and transparency vis-à-vis the public, but also of reputational risk’s control, since the conviction of a financial player claiming unfairly to be Christian would likely damage the reputation of the Christian Financial Players (risk of confusion).

(ii) Improving the visibility of the Christian Financial Players is a major objective for the emergence of a well-recognized Christian financial sector. So far, the Christian financial activities do not constitute a clearly identified market, the activities being sparse and diluted.
No economic or financial study has accurately assessed the extent of the banking and financial activities in line with Christian precepts and values.

The Codofine believes that the dialogue should primarily be initiated by the professional lays and religious with a good technical knowledge of the financial activities.

The Codofine

*
Le Conseil Doctrinal de Finance Ethique (le “Codofine”) souhaite rappeler qu’un des objectifs de l’OFCCFO est d’organiser un dialogue international entre les différents acteurs financiers chrétiens pour aboutir au développement d’un cadre réglementaire et doctrinal harmonisé.  

 

Aujourd’hui, il apparaît que les activités financières dites « chrétiennes » sont en plein essor. Face à ce phénomène constant, l’OFCCFO propose de réunir les professionnels pour définir des critères éthico-financiers de référence (en matière de gouvernance, de politique d’investissement, de transparence, etc.).

 

Ce cadre permettrait, d’une part, (i) de protéger la réputation des acteurs de la finance chrétienne en cas d’abus éventuels et, d’autre part, (ii) d’améliorer la visibilité des acteurs financiers chrétiens auprès du public:  

(i) Les agissements financiers contraires aux valeurs et préceptes du christianisme doivent pouvoir être dénoncés par les acteurs financiers chrétiens sur le fondement d’une charte rendue publique. C’est une question de crédibilité et de transparence vis-à-vis du public mais aussi de contrôle du risque de réputation, puisque la condamnation d’un acteur financier qui se réclamerait injustement du christianisme est susceptible de nuire à la réputation des acteurs financiers chrétiens (risque d’amalgame).   

(ii) L’amélioration de la visibilité des acteurs financiers chrétiens est un objectif majeur pour l’émergence d’un véritable secteur financier chrétien. Pour l’heure, les activités financières chrétiennes ne constituent pas un marché aux limites clairement identifiées, les activités étant clairsemées et diluées. Aucune étude économique ou financière ne permet d’apprécier avec précision l’étendu des activités bancaires et financières conformes aux préceptes et valeurs chrétiennes.

Le Codofine pense qu’il importe qu’un tel dialogue soit principalement initiée par des laïcs professionnels et des religieux ayant une bonne connaissance technico-pratique des activités financières.

Le Codofine

Leave a Reply